Goupil un an, charmeur et ralouneur.

Goupil est arrivé l’an dernier le 6 octobre après presque 24 h de travail. Un accouchement provoqué du un diabète gestationnel complètement déréglé.

Un accouchement difficile pour lui et moi, un départ rapide en néonat car double pneumothorax. Je l’ai gardé même pas 5 minutes contre moi, la sage femme l’a vite pris quand je lui ai fait remarqué que mon fils changé de couleur(chose qu’elle avait vu). Double pneumothorax certainement du au cordon ombilical qui était autour de lui. 2 jours en néonat.

Une remontée en chambre difficile à vivre, je n’ai pas mon bébé et je ne sais pas si je le reverrai, voilà mes pensées.

Dés que je l’ai eut, il a été contre moi. Il a dormi 15 jours contre moi dans le lit cododo, il ne voulait pas se séparer de moi.

C’était un bébé qui pleurait beaucoup, très demandeur mais avec une arrivée comme celle vécu, j’ai trouvé normal qu’il soit « glue ».

Au fil des mois, il est devenue plus actif, souriant dés qu’il a su se mettre assis il a moins pleuré, il pouvait s’occuper seul.

Contrairement au poulpy mon Goupil est un père tranquille, attentif mais demeure une brutasse quand même. Si un objet est hors du parc, il va d’abord le faire passer de manière brute et si ça ne fonctionne pas, il trouvera une autre solution contrairement à son frère qui aurait déjà hurlé sa frustration.

Le goupil observe et fait ensuite; on a l’impression qu’il est lent mais en fait il attend de savoir totalement le faire.

Donc joyeux anniversaire à Till mon petit Goupil.

 

Harcèlement scolaire

 

L’harcèlement scolaire à toujours existé, l’harcèlement tout court d’ailleurs. Dés qu’on est différent,qu’on est pas bien… il y a un risque d’être exclu voir maltraité, les deux bien trop souvent.

J’ai vu et connu harcèlement à quasiment toute les tranche d’âges. Pour certains tout est motifs à la raillerie, exclusion et malheureusement on voit dans ses moment là: les « meneurs » et les « suiveurs actifs »et ceux  qui suivent passivement pour ne pas être exclu à leur tour; et c’est comme ça que la victime se retrouve seule.

La peur, la mésestime de soi nous gagne au point d’avoir envie soit d’en finir soit de devenir le bourreau, se venger.

En primaire, il y avait une fille dans ma classe un peu enrobé, robe de grand mère (je ne saurais les décrire autrement), cheveux gras. Elle était toujours seule, mise à l’écart et pour je ne sais quel raison, je ne suis pas allé vers elle et je n’en ai pas parlé.

Juste au collège, je n’ai pas trop souffert de la mise à l’écart, j’avais des amies mais en creusant bien, je n’avait pas de meilleure ami(e)s.

J’ai souvent subi des moqueries du à ma taille et minceur, ma coupe garçonne, au fait que j’ai été plate puis ensuite pourvu d’une poitrine opulente.

J’ai été mise à l’écart et brimé parce que j’étais bizarre, je lisais, me tenais droite bref des conneries. On s’est moqué de ma famille, ma soeur handicapée…

On m’a bousculé, tapé, tordu le poignet, bousculé du bus quand j’en sortais, renversé de l’eau pendant que je dormais, mis du chewing-gum dans les cheveux… J’en ai parlé pour le premier collège mais pas pour le second.J’ai rechangé d’établissement mais le mal été fait, toute la confiance en moi que j’avais été éteinte, j’été mal, me sentais coupable de ne pas être comme quoi d’ailleurs? J’ai essayé mais ce n’était pas moi et ça ne cessais pas donc j’en ai eut marre et j’ai commencé à faire de la musculation, apprendre à me battre. Je voulais leur faire mal comme ils me faisaient mal. Je voulais qu’ils souffrent encore plus qu’ils souffrent, je voulais que dans le miroir ils voient les monstres qu’ils étaient et celui que j’étais entrain de devenir mais j’ai été, je suis plus forte. Je ne me suis pas vengée. je ne suis pas comme ça, pas totalement. J’ai aussi accepté que j’étais bien comme j’étais et ça c’est venue longtemps aprés et d’ailleurs encore aujourd’hui, je ne suis pas à l’aise, j’ai toujours peur d’être mise de coté.

Du coup j’ai appris certaines choses au sujets des harceleurs: ils sont soit jaloux, mal dans leur peau eux aussi ou tout simplement cons (hélas, ça arrive). Que pour que ça cesse, il faut en parler à son entourage, faire le ménage autour de soi et parfois(hélas) changer d’établissement.

Si on apprenait à être plus tolérant, respectueux et compréhensif bref qu’on montrait de l’empathie peut être que le harcèlement diminuerait.

 

Poulpy est caractériel

Oui vous avez bien lu, phrase prononcé par la pédiatre.

Poulpy depuis petit sait ce qu’il veut et sait parfaitement se faire comprendre. Personnellement, je ne dirai pas qu’il est caractériel, je dirai plus qu’il a du caractère.

Il aide volontiers, est parfaitement capable d’obéir mais s’il est fatigué ou très absorbé par ce qu’il fait, il vous tiendra tête car il ne comprendra pas pourquoi vous lui demandez de ranger, venir à table…alors qu’il joue ou qu’il ne ressent pas la faim.

Exemple: il joue dans le salon, il y a des duplo, voitures , cartons, poupée partout. Je demande donc d’en ranger un peu mais lui ne veut pas car il joue avec tout ses jouets, pas forcément en même temps c’est sur. Mais, si je ne demande rien, il rangera de lui même.

Pour les repas, si Poulpy n’a pas faim, le mettre à table est un cauchemar ainsi que le moment du repas. D’autant plus qu’il faut qu’il mange pour prendre du poids, chose qui est relativement compliqué car il a des allergies alimentaires. Les plats qui font grossir, type frites, plats gras, il n’aime pas ça et pourtant, je peux dire que Poulpy n’est pas difficile.

Personnellement, j’ai trouvé des solutions pour le repas quand il n’est pas disposé à venir. J’installe son frère, je mets les couverts de tout le monde, me sert ainsi que son assiette et je commence à manger. Poulpy, nous voyant à table, vient de lui même sans pleurer et mange tout. Il tente bien de négocier parfois mais sans succès.

Chez le pédiatre, il pleure tout le temps mais c’est surtout dû à l’ancien pédiatre qui ne lui expliquait pas ce qu’il faisait, il était un peu brusque dans ses mouvements, du coup mon fils appréhende toujours ce moment.

Etant avec mon fils tout le temps, je peux dire qu’il n’est pas caractériel, y’a bien des moment ou il va tester les limites mais c’est un comportement normal de tester l’autorité.

A chaque bêtise, transgression, on essaye de lui expliquer pourquoi; comme le fait de jeter des cailloux, taper son frère, dessiner sur les portes(fait une seule fois) et parfois punition, par exemple pour la porte, je lui ai fait nettoyé ce qu’il avait fait.Pour taper, jeter, je lui rappelle que lui n’ont plus n’apprécie pas qu’on le tape, pince…et que par conséquent c’est mieux de ne pas faire ce que l’on voudrait pas que l’on nous fasse. Pas toujours évident, mais à force, il comprendra et il est plutôt pacifique avec les autres enfants.

Dans l’ensemble, je n’ai vraiment pas à me plaindre.

La rentrée et non rentrée

Ce moment de septembre, engendre chez toutes les mères un stress et parfois l’euphorie car les vacances sont finies. J’ai entendu et mêmes dit :les vacances des parents commencent à la rentrée des enfants.

A l’heure des libérée, délivrée , nous avons choisi une autre option: L’ief.

La rentrée m’a toujours insupporté. Le stress des fournitures, des feuilles de renseignements, photos…ça me gonfle profondément.Franchement quand votre enfant passe 4 ans dans le même établissement pourquoi nous refaire remplir une nouvelle feuille de renseignement? Cela ne serait pas plus simple de donner la feuille pré remplite et que les parents modifient s’il y a un changement?

La course au cahier 24*32 à spirales 96 pages qui n’existe pas, on en parle?Et le prof qui change d’avis pour le cahier et qui veut finalement un classeur et un porte vu?

Enfin bref.

Mon ado, elle est rentrée dans un lycée privé.Petite classe, super organisé, pour le moment je n’ai pas eut à m’arracher de cheveux et maudire sur 10 générations les profs et divers responsable(bah wé ,faut bien un responsable).

Pour Poulpy, pas d’école; qui n’est d’ailleurs pas obligatoire seul l’instruction l’est et de 6 à 16 ans.

Ce jeudi, ça a été plutôt cool, manipulation d’haricots rouge avec une pince, écriture sur la semoule, chanson, musique, jeu extérieur, ramasser les tomates…

Vendredi pareil.

Au début, je voulais couper formel et informel mais en proposant du formel à Poulpy, je me suis rendu compte qu’il n’était pas prés, lui il préfère patouiller, manipuler, observer…et c’est cela que nous allons faire.

Poulpy connait ses couleurs depuis un an déjà, compte jusqu’à 10, s’intéresse au lettres. en se moment, il est à fond sur les formes,les lettres et tant qu’il ne saura pas, il ne passera pas à autre chose.

il a toujours fait comme ça, il est fonceur et persévérant du coup nous on suit, ça ne sert à rien de le « contrarier », on obtiendrait rien.

Cet année, on fera du Montessori essentiellement et de l’observation, balade, plantation…

Une cabane à oiseaux devrait arriver dans le jardin, le coin potager s’agrandir et peut être en avril un poulailler avec 2 poules.

Notre deuxième aquarium devrait pouvoir accueillir de nouveau poissons.

Pour l’éveil musical, on a une flûte, harmonica, une basse, une guitare acoustique et électrique; de plus je chante beaucoup et la musique est presque toujours en fond sonore que ce soit musique enfantine ou actuel.

Pour septembre/octobre, on va aussi préparer 3 anniversaires et Halloween.

Du coup niveau informel, on va être servi et puis quoi de mieux que d’apprendre en faisant ce qu’on aime?

Voilà mon bilan/observation de cet rentrée et non rentrée.

 

Muffins chocolat sans PLV

pour 6 muffins

1 œuf

120 g de sucre

100 g de farine

20 g de cacao sans traces de lait

IMG_20160831_103421

120 g de margarine végétale

1 pincée de bicarbonate

60 ml de crème de coco

IMG_20160831_103459

Mélanger la farine,le bicarbonate et le cacao.

Faire fondre la margarine.

Ajouter l’œuf, la margarine.Mélanger pour obtenir une belle pâte lisse et incorporer la crème.

Pendant ce temps faites préchauffer votre four à 180 chaleur tournante.

Mettre la préparation au 3/4 dans les moules à muffins(graissé si vous n’avez pas de moules en silicone)

Faire cuire 20 minutes.

IMG_20160831_103624

La non rentrée se prépare doucement

Cela peut sembler surprenant pour ceux qui ne font pas l’IEF mais la non scolarisation, se prépare autant qu’une scolarisation, voir plus car il faut réfléchir à la méthode employé, « au programme » que l’on va « apprendre » à nos enfants.

Pour ma part,ça fait un peu plus d’un an que je me renseigne, récupère document, lis des livres sur les différentes méthode…Bref, c’est un investissement personnel beaucoup plus actif que lorsque j’ai mis ma fille à l’école(hors délégué des parents, réunion….)

L’ief demande du matériel pour instruire l’enfant, fournitures « scolaires », livres, puzzles…

Pour Poulpy, je vais adapter Montessori, Freinet et Mason en suivant plus ou moins le programme de l’éducation nationale . S’il rame pour un enseignement, on prendra notre temps, s’il va plus vite, on suivra car c’est ça que je veux: apprendre à son rythme.

Par exemple, en ce moment il est très intéressé par les lettres quand il me demande qu’elles lettres se trouvent sur la carte d’un menu ou panneau, je répond. J’ai donc investi dans les lettres rugueuses.Il a aussi des lettres magnétique sur le frigo avec lequel il s’amuse quand il a envie.

Nous avons aussi investi dans une plastifieuse car, j’imprime pas mal de document qui vont servir à Poulpy et au Goupil plus tard.

J’investi aussi dans certain matériaux Montessori car j’adapte, nous avons de la peinture, crayons, pinceau, chevalet…Des instrument de musique type harmonica,ocarina, maracas vont aussi arriver pour l’éveil musical.

Poulpy s’intéressant au cycle jour/nuit, à la nature, au avion, bateau, train…Nous allons nous servir de ses centre d’intérêts pour l’instruire car il est beaucoup plus facile d’apprendre quand ça nous plait et même d’approfondir.

Pour les activités, je lui ai aussi pris un abonnement chez pandacraft et on avisera suivant son intérêt pour d’autre abonnement.

La semaine, il ira à la médiathèque, ludothèque et sortie . Cet année, il n’y aura pas d’activité sportive car il n’a pas encore l’âge.

Un semblant de planning est prêt, le matériel est là, le reste selon les besoin, arrivera au fur et à mesure.

Voilà bonne non rentrée mon Poulpy.

 

Le choix de l’IEF pour Poulpy et petit coup de gueule

En ce moment, je vois pas mal d’article de blogueuse qui ont eut leur enfant en 2013 parler de la propreté et de de la maternelle.C’est légitime, les trois ans c’est pas rien mais pour Poulpy il n’y aura pas de rentrée en septembre car nous avons choisi l’IEF.

Nous avons beaucoup discuté et il s’avère que nous voulons privilégiez le rythme de nos enfants pas celui que l’école impose. Nous voulons qu’il découvre, apprenne a sa propre vitesse.

Poulpy aime bouger, tester et surtout à besoin de calme. De notre point de vue, l’école n’apporte pas le calme, d’ailleurs dans une classe de 20 à 30 élèves, le calme est guère possible.

Quand je vois ce que l’école à apporté à ma grande, j’en ai la nausée.Ma grande, a été à l’école car je bossais et que je ne savais pas qu’on pouvais faire autrement.

Ma fille fait une scolarité bateau, ni bonne, ni mauvaise en primaire. Sa maitresse en maternelle est sympa mais reste pas longtemps du à sa grossesse, la remplaçante est moyenne et son atsem odieuse.

Ma fille subit du harcèlement scolaire, que je signale mais rien n’est fait.Elle est menacée, son matériel scolaire volé, tentative de racket mais l’école ne fait rien…Ils n’ont rien vu, ne savent pas, oublié de fermer la classe pendant le repas de midi, votre fille doit apprendre à se défendre….

Ma fille fait du judo pour savoir se défendre et gagner confiance en elle car les filles doivent pas taper, être gentilles(nia-nia-nia nia-nia-nia)(connerie entendu à l’école).

Du coup malgré le règlement intérieur je suis intervenue, on ne tape pas ma fille(mes enfants), ni ne racket, ni quoique ce soit d’ailleurs.

Je pensais l’école un lieu sur, temple de l’apprentissage mais en fait c’est la jungle et la course à l’assimilation du programme.

Je ne m’attarderai pas sur le collège et le lycée qui ne sont qu’une course au programme et au passage de classe malgré des résultats moyen qui ont fini désastreux(un article est en préparation)

Techniquement je n’ai rien contre l’école mais actuellement je la trouve dépassée. L’EN fait réforme sur réforme mais ne se remet jamais en question rejetant la faute sur ceux qui subissent son dysfonctionnement: instit, prof, parents et surtout les enfants. Elle se voulait égalitaire mais ne l’est plus(réforme avec les tap suivant le budget des municipalités…).

Et suivant les gouvernement on se retrouve avec une EN soit de gauche, soit de droite alors qu’elle devrait être neutre(mon avis).

Ai je envie que mes 2 garçons rentrent dans un système qui ne sait pas se remettre en question pour le bien des enfants? NON.

Ai je envie que mes enfants avale un programme scolaire et être largué en cours de route car le prof n’a pas le temps et trop d’élèves? NON

Ai je envie que mes enfants soit dans une classe surchargé car on ferme des postes et des classes? NON, NON et encore NON.

En tant que parents, je veux le meilleur pour mes enfants et l’école ne répond plus depuis un bon moment à son rôle.

Et que fait l’EN pour changer ça? Elle se remet en question? NON. Elle fait des amendement contre les écoles hors contrat et l’ief… Elle réforme alors que les profs, parents, municipalité disent que ça ne va pas…

Je vous partage un avis d’une autre maman sur le pourquoi instruire son enfant en famille.

 

 

Allo le monde

4 h du mat goupil réclame un bib. 4h du mat mon tél clignote. 4h du mat j’apprends l’horreur.

Premier ressenti:grosse tristesse, deuxième ressenti:la haine, troisième ressenti: ne pas leur donner ce qu’ils veulent.

Aujourd’hui, nous sommes Nice, hier Bagdad, Orlando…Nous sommes le monde.

Je vais t’expliquer un truc fanatique religieux qui tue au nom d’un mec qui n’a rien demandé à personne: à chaque lumière éteinte, on la rallumera, pour chaque personne tombé nous nous relèverons; pour les pleurs nous réconforterons, pour la peur nous sourirons et nous nous rassemblerons car nous avons une chose que tu n’auras jamais. Nous avons l’amour, de nos enfant, nos amis, nos familles, nous avons la foi en la possibilité d’un monde meilleur.

Nous sommes le monde et tu n’es rien,juste une page de ton livre noir qui sera noyé par des livres beaucoup plus beau.

Nous écrirons une histoire plus belle que la tienne, dans la nôtre il y aura de la joie, de la musique, des rires, des couleurs tout ce que ton livre n’a pas.

Et pour info nous sommes têtu, borné, obstiné et surtout solidaire. Nous sommes le monde et tu n’es rien.

La diversification alimentaire quand on est allergique

Avant de découvrir l’allergie alimentaire de Poulpy, j’ignorais que la diversification du goupil allait être problématique.

Il faut savoir que dés que vous avez un allergique dans votre fratrie, la diversification se fait différemment et que si votre petit à une suspicion d’allergie commence le calvaire des étiquettes si vous acheté des pots tout fait.

Par exemple les poissons et œufs ne sont pas donné avant les 1 an du petit et dans notre cas comme il y a suspicion d’allergie au œufs, PLV, arachides  il faut bien lire les étiquettes.

Mais lire les étiquettes c’est tout un poème , l’article de bouillon d’idée m’a beaucoup apporté. Chaque courses devient le parcours du combattant car faut l’avouer le lait on en trouve vraiment partout, bien caché parfois et franchement ça craint. Je faisais pas mal de repas maison mais maintenant pour être sur qu’aucun des deux soit en contact avec leurs allergènes respectifs, je ne prend presque plus rien d’industriel.

Pour mon goupil qui va sur ses 9 mois, les repas sont peu variés pour le moment. Je tourne beaucoup avec carotte, panais, potiron, courgette, haricots vert en attendant de pouvoir intégrer les petit pois,brocolis…

Faisant de l’eczéma dû au lait, les tomates, épinards et fraises sont proscrit( en même temps il supporte pas les épinards et la tomate et il est certainement allergique au fraise).

Pour les compotes, il faut évitez les fraises et fruits exotiques.

Pour les desserts, c’est crème fait avec modilac riz AR.

Je vous avouerais que c’est pas toujours simple mais on s’adapte et on apprends à cuisiner, manger autrement.